ateliervecteur_logo.png
Atelier_Vecteur_prisme.jpg

"PRISME"

Pavillon du Festival des Architectures Vives 2018

header.png
exmuro.png

Aborder la problématique de la ville intelligente sous l’angle de la technologie n’aurait aucun sens si nous n’y associons pas les citoyens qui la pratiquent. « Prisme » propose alors aux usagers de la cour St Côme d’adopter un nouveau regard sur cet environnement urbain au travers d’une réflexion sur la relation entre «intérieur» et «exterieur», «visible» et «invisible». Le pavillon d’accueil du FAV 2018 se présente comme une invitation à la flânerie, au mystère, au jeu et à l’interaction entre visiteurs. Il définit un espace d’échange et de communication.

 

Le bois brute apporte une couleur, une texture et une odeur impactant l’ensemble de la cour, la modifiant le temps du festival pour mieux marquer les visiteurs et les inviter à se mettre en scène. Convergence, interaction, rencontre et jeu sont les mots clefs pour aborder cet ouvrage. « Prisme » brouille le rapport intérieur/extérieur et nous interroge sur les problématiques de perception des espaces.

Comme un organisme qui croit, ses formes repoussent les limites, prenant expansion dans l’espace et ses accents de couleur appellent le regard dans une prolongation des formes en mouvements. Le dialogue entre le bois et la pierre, leurs différences de masse, de température, de lumière, nous offre un échange subtil et induit une réflexion sur les notions d’échelle.

 

L’espace architectonique perd le privilège de contenir et dominer les objets qui le composent. Le lieu est interprété comme objet et l’objet comme lieu.